Voici mille ans que Cudrefin est apparue dans les textes et dans l'histoire !

Quelques cudrefinois ont tenu à marquer cet anniversaire unique par un ouvrage qui fasse revivre le passé de leur ville et en montre toute la richesse. Le résultat dépasse leurs espérances et réserve de belles surprises. Ainsi, Cudrefin est bien plus ancienne que la fête ne le laisse croire : elle est d'abord née une première fois voici quinze siècles à Montet - longtemps appelé <Cudrefin-la-Ville> - , puis à nouveau, vers 1250 , au bord du lac. Deux naissances qui promettent d'autres anniversaires.

Les pages qui suivent nous rappellent que Cudrefin est depuis longtemps un pays de frontière - entre états, entre langues, entre cultures. C'est cette position, sans doute, qui explique son apparition éphémère dans la grande histoire, lorsque des brois s'arrêtent à Cudrefin, en 999 et en 1291. De même, c'est comme poste avancé des ambitions savoyardes face aux Habsbourg que la ville neuve est fondée au bord du lac, et qu'elle connaît son <âge d'or>, dès la fin du XIIIème siècle : elle est alors assez forte pour que ses voisins, le comte de Neuchâtel et la ville de Bienne fassent alliance contre elle, et que l'on parle du <lac de Cudrefin> ! Dès cette époque, elle est une véritable ville, au sens médiéval du terme : elle en possède les libertés, le château, les murailles et les fossés, les marchés. Mais à la fin du moyen-âge, puis surtout sous le régime bernois, la frontière perd de son importance et Cudrefin doit lutter pour survivre en temps que ville. Sa marginalisation politique est en effet aggravée par plusieurs épreuves : cangement fréquents de seigneurs, épidémies de peste, destruction du château, guerres de Bourgogne, séries d'incendies. Au point que l'on peut dire aujourd'hui que <la survivance de Cudrefin en tant qu'ensemble urbain tient du prodige> (Marcel Granjean).

(...) Chaque texte du livre a sa richesse et sa couleur particulière : plutôt qu'une grande fresque, l'ensemble constitue ainsi un collection de petits et grands tableaux, parfois surprenants. Tous ont pour thème l'histoire de Cudrefin et de sa région, mais chacun en présente un aspect différent, sous un angele et dans un style qui lui sont propres.

Le livre se termine sur le patrimoine concret qui nous est resté de ce riche passé, qu'il voudrait nous faire mieux connaître et mieux aimer aujourd'hui.

(Extrait de l'introduction de Franco Ciardo)

Editions Gilles Attinger, Hauterive-Suisse

Un livre de 264 pages, format 23 x 21 cm, textes mélangés à plus de 240 illustrations couleur et noir/blanc, papier couché semi-mat 150 gr/m2. Reliure sous couverture toilée avec jaquette en couleur laminée.

 

 
Réalisations
Accueil